mardi

BERLIN, day 5

Tali, du soleil pour notre dernier jour
Hauptbahnof
Hauptbahnof

Hamburgerbahnof : 
les cocos de la TL1 
M. Marié, Camille, Charlène, Louise, Juliette, Anne,
Jeanne, Georgia, Tali, Clara, Emma, M. Lambert, Lucie, Idriss
Yasuna, Diane, Mme. Simon, Eglantine, Octave, Clarisse, Félice, Mme. Morillon
Kathia, Naomi et moi.
Choré de Félice la photographe 
Rikrit Tiranajiva Untitled (all the days on the Autoban)
Joseph Beuys (il me semble)
Joseph Beuys
artiste : ?
Andy Warhol Knives (1981-1982)
coup de cœur pour Robert Rauschenberg, particulièrement Red China Green House (1984)
Robert Rauschenberg Mine (1984)
Pavot et Mémoire Anselm Kiefer (1989)
des beaux gosses
des beaux gosses #2
Söl LeWitt Modular cube (1970)
Archigram Magazine Metropolis (1965)
Walter JONAS Intrapolis (1964-165)
Dan GRAHAM (1989)

Jeanne

Maison des cultures du monde (ancien Palais des congrès)
Félice

encore la Chancellerie
Clara dans le bus on the way to the airport
série ours #4 à l'aéroport
salle d'embarquement
le ciel de Berlin tel qu'on le quitte
Tali
dans l'avion, Tali Clara Octave

Cinquième et déjà dernier jour de notre petit voyage artistique : nous quittons l'auberge de jeunesse le matin pour déposer nos bagages à la consigne de la Hauptbahnof, visite de la Hamburger Bahnof ; musée d'art contemporain dans une ancienne gare, certaines oeuvres peu convaincantes (Beuys...) mais d'autres au contraire géniales (Rauschenberg et d'autres), et après le pique-nique nous allons à la maison de cultures du monde (ambiance RDA). On retrouve tout le monde à la gare, bus bondé direction l'aéroport. Longue attente (qu'on ne voit pas passer) pour l'enregistrement, on passe par la salle d'embarquement et on finit par monter dans l'avion. Dans celui-ci, excitation de départ, tellement que je ne fais ni attention au décollage, ni aux turbulences et ni même à l'atterrissage. A côté de Félice, on regarde mon millier de photos prises les quatre derniers jours, en écoutant son iPod. Puis les au revoir lorsqu'on retrouve Paris, toujours trop courts ou même inexistants, mais ils ne comptent pas.

C'était une très chouette semaine, passionnante et stimulante, tant que la fatigue était devenue secondaire. Découvrir une ville différente, dans sa mixité, apprivoiser un langage inconnu (je sais dire "ich ferchtéheu nicht" et "ich bin müde", "hallo", "Achtunget j'ai élu surtout  le meilleur mot de la langue allemande Entschuldigung ! + je sais à peu près lire/prononcer) et voir les visages berlinois. L'harmonie de ma classe que j'aime. Ce voyage ne nous a pas rapprochés car proches, nous l'étions déjà, mais il s'est ainsi passé dans les meilleures conditions possibles et on a pu passer du temps ensemble en-dehors d'une ambiance de travail. Trêve dans le rythme fou de la Terminale, ça ne m'a pas traversé l'esprit une seule fois de m'inquiéter pour le bac, les questions d'avenir, les dissertations, les couloirs du lycée (et même qu'il était possible d'y retourner un jour), Louis et tout ce qui représentait Paris (et je crois que c'est la seule fois de l'année que ça peut arriver). On se reverra, mais voilà pourquoi je ne voulais pas que ça se finisse. Au moins on a bien profité. Et j'ai vécu ce voyage au présent.

Et maintenant, je prie (très, très) très fort pour réussir à récupérer mes photos du premier jour, demain je serai fixée.

5 commentaires:

  1. et réciproquement, toujours aussi cools tes photos ! :)
    toutes sont belles, mais celle de la salle d'embarquement me fascine par le jeu d'ombres ! :) Merci, en tout cas :)
    //je passe aussi le bac cette année... c'est super stressant. Mais je suis tellement occupée que je ne peux meme pas encore commencer mes préparations :S Que veux-tu faire aprés le bac ? Je voudrais essayer une université de beaux-arts a Besancon ou a Grenoble ;)

    RépondreSupprimer
  2. Hello dear,
    Maybe you would like to follow each others blogs with blogger and bloglovin?

    http://www.facebook.com/pages/wolffashion/369430966451649

    Have a nice day,
    gV

    RépondreSupprimer
  3. Coucou!

    Ce n'est pas vraiment un lycée francais dans le propre sens du terme; c'est un lycée tcheque bilingue avec l'enseignement de certains matieres en francais. Mais le bac que nois obtiendrons sera équivalent au bac francais.
    C'est aussi intéressant, l'option que tu as choisie ! :) Je vais probablement essayer meme cette licence (http://www.u-grenoble3.fr/version-francaise/formations/licence-lettres-et-arts-du-spectacle-parcours-lettres-modernes-64844.kjsp?RH=U3_FORM022), car la communication m'intéresse bien aussi... car il y a un coucours aux écoles de beaux arts que je ne peux pas avoir la certitude de passer, bien sur.

    Puis-je avoir une question? En fait, comment on choisit les étudiant aux universités vu qu'il n'y a pas de concours d'entrée? On tire au sort? :D Merci !
    Et bonne courage a toi aussi !

    Sinon, la vidéo que tu as regardé ( de ce que je suis trés contente :) ) vient du premier surréaliste tcheque, Jan Švankmajer; il fait meme des films d'animation a longue-métrage et c'est vraiment génial ! Je recommends surtout le plus récent qui s'appelle "Survivre a sa vie". Il a une exposition a Paris en ce moment, en plus (http://sortir.telerama.fr/evenements/expos/jan-svankmajer-survivre-a-sa-vie,113134.php)

    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Oh ! Je viens de découvrir que le film que je t'avais recommandé est disponible entierement sur youtube, sous-titré en francais ! Si tu aimes le surréalisme et t'es motivée, voila le lien: https://www.youtube.com/watch?v=zGDiwTO6aS0 ;)

    RépondreSupprimer
  5. Oh! Je vois que tu as autant de garçons que nous en TL1 (3 ?^^)

    RépondreSupprimer